Parti Socialiste de Noisy-le-Grand

Bonne année !

En ce début d’année 2017, j’adresse à chacune et chacun d’entre vous tous mes vœux ; vœux de santé car chacune et chacun mesure combien il s’agit d’un bien précieux ; vœux de bonheurs simples et de réussite dans vos projets.

2017 sera une année déterminante pour l’avenir de notre pays, marquée par plusieurs échéances électorales ; en premier lieu l’élection du Président de la République au mois de mai, suivie de l’élection de nos représentants à l’Assemblée Nationale au mois de juin.

Contrairement aux idées reçues ou souvent avancées, les françaises et les français s’intéressent à la politique et les inscriptions massives sur les listes électorales lors des derniers jours de l’année montrent que nos concitoyens entendent exprimer leur choix lors de cette échéance majeure de la vie politique nationale.
C’est un signe positif pour notre démocratie même si la crise de confiance entre les citoyens et leurs représentants élus est bien réelle. Cette crise de confiance implique de repenser la manière de faire de la politique et doit conduire nos partis politiques à se rénover. Il convient de refonder une relation de confiance entre les citoyens, les partis politiques et leurs représentants élus.

Plus que jamais les élections de 2017 seront marquées par un choix de société.

Le mouvement des Républicains et les partis du centre ont choisi leur candidat, celui incarnant un projet réactionnaire et conservateur sur le plan des idées et des valeurs et extrêmement libéral sur le plan socio-économique. Même si aujourd’hui il s’en défend, le projet initial du candidat Fillon est bien de remettre en cause le modèle actuel de Sécurité Sociale en proposant le transfert de prise en charge des affections jugées non graves vers des assurances privées ou des mutuelles. En remettant en cause le système de Sécurité Sociale, le candidat Fillon s’attaque à l’un des piliers de notre système de protection sociale: celui de l’égalité de soins pour tous les citoyens.

Dans quelques semaines le Parti Socialiste et ses partenaires désigneront leur candidat à la présidentielle. Au-delà du choix du candidat, il nous faut avant tout faire un choix de projet de société. Il nous faut à la fois faire le choix d’un projet de société tourné vers l’avenir, multiculturel, ouvert sur le monde et non replié sur lui-même, mais aussi un modèle de société qui protège les plus fragiles des effets destructeurs de la mondialisation et du mouvement ultralibéral.

Plus que jamais nous devons défendre des services publics qui pallient les inégalités grandissantes entre les biens nés et les laissés-pour-compte de la société.
L’Éducation, la Justice, la Sécurité Sociale sont les piliers de notre modèle social qui permettent de conserver un minimum de sentiment d’égalité et de justice nécessaires pour maintenir la cohésion et l’unité nationale. Y renoncer se serait prendre le risque de l’éclatement de notre société déjà fortement ébranlée par les inégalités croissantes.

Les élections des 22 et 29 janvier prochains seront l’occasion pour les 7 candidats à la primaire de la gauche de faire valoir leur projet pour notre société de demain. Alors ne laissez pas les autres choisir à votre place. Votez pour le candidat qui pour vous défend le projet auquel vous croyez.

Hervé Carré,
Secrétaire de Section
Stacks Image 19