Parti Socialiste de Noisy-le-Grand

Nous ne voulons d’aucun parachutage sur notre circonscription.
Un article paru dans le Parisien du dimanche 19 février évoque l’éventuel parachutage d’Emmanuel Cosse sur la 3ème circonscription de Seine-Saint-Denis. Il ne s’agit nullement d’un secret de Polichinelle, comme l’indique l’auteur de cet article car depuis plusieurs semaines cette hypothèse est avancée par les instances nationales du Parti Socialiste.
Nous avons eu l’occasion de rencontrer les représentants nationaux du Parti Socialiste et nous avons reçu Emmanuelle Cosse à Noisy-le-Grand, au mois de décembre dernier pour échanger sur cette question et leur faire part de notre opposition à cette hypothèse. Cette position n’est nullement dirigée à l’encontre de la personne d’Emmanuel Cosse mais c'est bien une opposition au principe même du parachutage d’une personnalité nationale. Nous avons en la personne d’Emmanuel Constant une candidature connue et reconnue localement qui offre les meilleures chances de victoire pour cette législative, et c’est pourquoi nous défendons son investiture sur la 3ème circonscription.
Il n’est pas acceptable pour des militantes et des militants qui agissent au quotidien dans l’intérêt général du Parti Socialiste qu’on leur impose une candidature sans qu’à aucun moment leur avis ne soit pris en compte. La décision d’investiture d’Emmanuelle Cosse sur notre circonscription, à quelques semaines d’échéances électorales aurait à n’en pas douter un effet démobilisateur. C’est la raison pour laquelle nous ferons connaître dès demain lundi nos arguments auprès du candidat Benoît Hamon et des instances nationales du parti socialiste.
À ce jour nous ne considérons pas que les dés sont jetés et nous restons mobilisés.
Hervé Carré,
Secrétaire de Section
Stacks Image 19